[Le Site]

(de Valentin Villenave)

Accueil du [Site] > ... > Forum 388

Et si on écrivait un morceau ?

31 mars 2009, 00:04, par Valentin Villenave

Bonjour tout le monde,

je vais essayer de reprendre un peu tout ce qui a été dit, pour faire le point et avancer.

Tout d’abord, je pense que ce serait dommage de faire quatre morceaux différents. Essayons d’en faire un seul, mais qui soit cohérent ; c’est déjà difficile. Pour l’idée de mettre chacun vos goûts et votre personnalité dans vos parties musicales, je crois que c’est plutôt la personnalité de chaque instrument qui est importante, comme je l’ai décrit dans l’article ci-dessus. Ensuite, eh bien à vous de vous exprimer chacun à votre façon de par votre manière de jouer : c’est cela l’interprétation :-)

Raphaël a utilisé le mot "quatuor", et ça ne m’était même pas venu à l’idée (en général on emploie ce terme pour désigner des instruments plus proches les uns des autres), mais c’est un bon point de départ.

Clément : OK pour le marimba, tu peux commencer à en chercher un.

La personne qui n’a pas signé son commentaire (Cécilia ?) : la prochaine fois, penses-y — c’est plus pratique pour s’y retrouver...


Bon, je vous propose maintenant de commencer à réfléchir à la structure et au caractère de la pièce.

Un procédé archi-classique et très efficace est de penser en trois parties A - B - A, dont la dernière est une reprise de la première :
Exposition - Développement - Ré-exposition
C’est une forme qui est très cohérente, et qui permet pas mal de contraste entre la partie A et la partie B. Par exemple, le début peut être assez rapide et brillant, puis la partie centrale plus lente, plus fouillée, et enfin on relance la machine et on finit très brillamment pour donner envie aux gens d’applaudir.

Cependant, étant donné notre instrumentation un peu bizarre, je ne suis pas sûr que ça soit une bonne idée de commencer cash par un truc très rapide. Je verrais bien une introduction lente, pour donner aux auditeurs le temps d’identifier les instruments, de s’habituer à cette formation.

On peut, par exemple, faire entrer les instruments un par un, progressivement, chacun jouant une boucle (c’est le procédé utilisé en techno ou dans la plupart des chansons enregistrées en studio).
Je pense par exemple à ce qu’on appelle la musique répétitive (eh oui, ça s’appelle comme ça), dont voici un exemple cultissime du compositeur Steve Reich (voir aussi cette vidéo sur YouTube, et tout ce que vous trouverez dans "vidéos similaires"). Ce n’est qu’un exemple, hein.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous n'êtes pas un robot ? Alors veuillez répondre à cette question essentielle :
Quelle est la moitié du mot «toto» ? 

Ajouter un document