[Le Site]

(de Valentin Villenave)

Accueil du [Site] > ... > Forum 4639

Clavinova, mon ami

29 novembre 2012, 18:44

J’ai découvert votre article par hasard... et le moins que l’on puisse dire est qu’il me laisse songeur.

Je pratique le piano depuis 20 ans aujourd’hui, et pour des raisons pratiques, j’ai opté pour un piano numérique plutôt "Haut de gamme" en optant pour un Yamaha Clavinova CLP 175 "Baby Grand Piano" qui trône dans ma bibliothèque depuis environ 5 ans maintenant (acheté neuf en fin 2008 environ - Prix catalogue = 5500 euros).

Je ne suis pas d’accord de lire qu’un Clavinova n’est pas un piano : tenir ce genre de propos relève simplement du fait qu’on ne sait pas de quoi il s’agit en réalité... il faut simplement choisir le "bon" Clavinova. En termes de toucher, de sonorité et de réponse dynamique, ce piano est étonnant de réalisme et de nuance... bien mieux que beaucoup de piano acoustiques neufs que j’ai pu essayer dans ma vie : mieux vaut un très bon piano numérique qu’un piano acoustique moyen...

Le modèle dont je parle dispose d’un clavier en bois "Graded Hammer" dont le mécanisme est identique aux pianos de concerts Yamaha, avec un échantillonnage sonore provenant des meilleurs pianos de concert Yamaha... L’IAFc (Interactive Field Control) permet d’optimiser la sonorité de l’instrument en fonction de la configuration de la pièce dans laquelle le piano est installé (calibrage automatique), le réalisme est poussé jusqu’à restituer les moindres nuances de jeu, même à faire sonner le piano différemment selon que le capot est ouvert ou fermé...

Pour moi c’est un instrument magnifique, qui me permet au quotidien (je joue au moins une fois par jour) d’éprouver le plaisir que je n’aurais qu’avec un piano acoustique beaucoup (3 à 4 fois) plus cher (au moins un demi-queue, mais pas de premier prix !). Donc oui, je suis convaincu par le numérique... et j’ai convaincu des musiciens (des vrais, si vous en doutez) des immenses qualités de mon instrument que certains regardaient a priori de haut ou encore avec mépris de prime abord.

Ne soyez pas sectaire, ne vous confortez pas dans votre idée fausse en ne voyant que les premiers Clavinova des années 80’/90’ ou des modèles de "prix d’appel" (même s’il en faut pour tout le monde en fonction des besoins et des moyens).

Maintenant, on a même une version "piano droit" équivalente à mon modèle, pour environ 4000 euros... ça reste encore un budget, mais pour un piano d’une qualité qui vous laissera sur le c.. ! En tout cas, loin devant et aux antipodes de ce que vous pouvez vous offrir avec la même somme en acoustique...

Donc oui, pour les vrais amateurs de piano qui ne peuvent s’offrir la "perfection" ultime de pianos acoustiques de très haut niveau, le numérique peut apporter des solutions étonnantes... essayez, vous m’en direz des nouvelles (normalement positives, à moins que vous ne persistiez dans la mauvaise foi).

Laurent.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous n'êtes pas un robot ? Alors veuillez répondre à cette question essentielle :
Quelle est la moitié du mot «toto» ? 

Ajouter un document