[Le Site]

(de Valentin Villenave)

Accueil du [Site] > ... > Forum 5996

Clavinova, mon ami

15 avril 2014, 21:29

Je passerai sur les remarques hors sujet sur la grammaire (inexactes de plus : démo n’est en rien lié spécifiquement aux jeux vidéo, et les phrases sans verbe font partie de notre langue. Dieu merci.)

J’aurais surtout apprécié de ne pas lire les mots "protip" et "intelligibles", soit dit en passant : vous n’êtes pas idiot au point d’avoir des difficultés à me lire, donc il n’était pas nécessaire d’aller si loin. Nalon pa comancé sur la gramère frenseise, vou fêt dè tipo com tou le mond.

Revenons au sujet : Si vous savez vous servir d’un piano, vous saurez vous servir d’un Clavinova, ou d’un clavecin. Bien sûr une petite adaptation sera nécessaire, mais sans aucune comparaison avec l’effort consenti sur l’instrument initial. Mozart n’a-t’il pas appris à jouer sur un clavecin ? Je suppose que le passage au piano lui a pris quelques heures tout au plus.

Pas la peine d’en faire toute une histoire. Il aurait joué sans doute sur un autre instrument clavier, s’il y en avait eu (au hasard, Clavinova).

De même, je pense que quelqu’un qui a appris les bases sur un Clavinova passera sans trop de soucis au piano (s’il le désire vraiment : ce n’est pas facile - voire impossible - en appartement (1) ).
Le point principal de mon post précédédent, s’il n’était pas clair, consistait à dire qu’une sonorité de Clavinova (voire la sensation au toucher) peut être supérieure à celle d’un mauvais piano (premier en enfer vs dernier au Paradis).

Enfin, mon point de vue (qui diffère du vôtre - acceptez au moins cela) est qu’il vaut mieux vaut jouer du Clavinova que de jouer sur un mauvais piano. Ou pire : de ne pas jouer du tout.

Prétendre "jouer" des morceaux jamais joués par leurs compositeurs (vous me comprendrez), ou ceux qui ont été écrits sans indication d’instrument (vous comprendrez aussi), est un non-sens : Qui peut dire que leur idée était d’entendre *votre piano pourri", voire "piano moderne" (je veux dire différent de ce que le compositeur connaissait d’oreille) ?
Seriez-vous plus stricts que Bach et Mozart ? Pour moi, ils étaient ouverts aux "nouveaux instruments". Passer allègrement de l’orgue au piano au clavecin montre une ouverture d’esprit digne de leur génie. Comment considérez-vous "l’Offrande" de Bach ? Piano ? Clavecin ? Voire orgue ?

Restons donc sérieux une seconde.

Vous êtes professeur, soit. Parfait. Bravo. Un petit job sympa je suppose. En tous cas loin des concerts. Pourquoi ne pas écrire un truc sur la différence entre un piano "pourri" et un queue de concert ?

Au fait, puisque vous n’aviez pas compris le mot "démo", J’attends toujours une démonstration de vos doigts sur votre vieux piano, si vous ne l’aviez pas compris. Je suis certain que quelqu’un se permettra de vous rejouer sur un autre appareil...

Bruno.

(1) : Interdiction durant mes 10 années vécues à Tokyo. Essayez de penser "tatami".

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous n'êtes pas un robot ? Alors veuillez répondre à cette question essentielle :
Quelle est la moitié du mot «toto» ? 

Ajouter un document