[Le Site]

(de Valentin Villenave)

Accueil du [Site] > ... > Forum 5999

Clavinova, mon ami

18 avril 2014, 09:08, par br

Merci de votre de réponse,

A défaut d’être correcte (pour moi), elle est biaisée :

- Je ne pense pas que Mozart ait oublié le clavecin, son instrument d’origine. Il est vrai (je me répète) que c’était un génie, alors son passage au piano a du être quasi-instantané - non, ni vous ni moi n’en sommes là.
Il aurait composé beaucoup jusqu’à la fin sur un clavecin, soit dit en passant. Alors ? Une composition pour "piano-forte" de l’époque imaginée avec l’aide d’un clavecin, donne quoi aujourd’hui ?

- Les premiers piano-forte ne sonnaient pas pas comme nos pianos d’aujourd’hui. Ne réagissaient pas non plus comme eux. Mais j’espère mieux que nos pires productions de "claviers mécaniques" (j’appellerais ainsi les mauvais pianos). En fait les premiers piano-forte sonnaient plus comme une harpe ou un clavecin (je ne peux confirmer, je n’en ai jamais entendu - source Wikipedia). Donc même Mozart ne devrait pas être joué sur un piano moderne ? Alors qui jouer sans erreur ? A partir de Chopin ?

- Apprendre à jouer du clavecin à partir du piano est simple : Le doigté est acquis, seule la nuance est à ignorer. N’importe-qui saurait le faire en quelques minutes (les très bons - Mozart - le feront dans l’autre sens).
Beethoven était maître en orgue aussi (qui implique un doigté très différent, comme vous le savez). Bref, ils n’en faisaient pas une histoire comme vous.

- Bach. Voilà un autre soucis. Pour quel instrument a-t’il composé "l’Offrande" ? Sachant que la mélodie a été jouée sur un piano par l’Empereur ? Je doute qu’il ait donné une réponse pour clavecin. Mais ni vous ni moi ne répondrons vraiment. Gould joue du piano *moderne*, je ne pense pas que c’est un truc qui ferait se retourner Bach dans sa tombe. Vous non plus je suppose.

- "pour notre plus grand bonheur". En quoi ? Le clavecin est magnifique aussi, et le terme utilisé semble impliquer qu’il est mieux d’écouter une musique sur piano que sur clavecin. Là je ne serai pas d’accord.

- Vous connaissez sans doute le test de Turing. Appliqué au piano, ce deviendrait : "Si en écoutant une musique, vous ne faites pas la différence entre un piano et une version électronique, etc... (vous connaissez la conclusion)"

- Le terme "bagage culturel" me semble inapproprié. Voire choquant.

- "corne de brume". Je me doutais que vous sortiriez un truc comme ça, mais je n’avais pas pensé à la corne de brume, j’avais pensé pire :)

Cordialement.

Bruno.

PS. Votre déni de démo de votre savoir est intéressant. J’y vois une certaine peur : En effet, par définition, le piano est audible pour tous. Un Clavinova, non. Il se trouve que vous voulez garder votre joué pour vous même. C’est intéressant. La preuve par la parole/théorie ne vaudra jamais une preuve par l’expérience (qui seule fait la différence - d’où le LHC). Donc montrez-nous votre piano (et non, ce n’est pas un concours du meilleur pianiste, loin de là - il y a toujours un meilleur que soi).

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous n'êtes pas un robot ? Alors veuillez répondre à cette question essentielle :
Quelle est la moitié du mot «toto» ? 

Ajouter un document