[Le Site]

(de Valentin Villenave)

Accueil du [Site] > Articles > Découvertes > Culture geek > Comment peut-on être geek ?

Comment peut-on être geek ?

lundi 29 octobre 2007, par Valentin.

Une fois n’est pas coutume, c’est à contrecœur que je rédige ce bref article.

Parce que je sens, je pressens, que d’aucuns, s’aventurant (nonobstant mes avertissements répétés) dans cette section que j’ai baptisée GeekZone, vont me poser, avec l’inconscience tranquille du Moldu en pleine gare de King’s Cross, l’irritante et inévitable question.

Et cette question est :

C’est quoi, un geek ?

(soupir)

(re-soupir)

(grognement)

Tas de moldus !

Ce que vous ne pourrez jamais comprendre, justement, c’est que se définir soi-même, en tant que geek, est... absolument anti-geek !

Le geek vous répondra plutôt...

"et Wikipédia, c’est pour les chiens ?"

Le geek n’est pas le petit raté qui n’a pas de vie, qui passe ses journées devant son ordinateur. C’est ce qu’on appelle un nolife.

Le geek, lui a une vie.

(Bon, il se trouve que dans la plupart des cas, sa vie est son ordinateur. Mais ça ne change rien. C’est une vie passionnante.)

Le geek, lui est une élite.

À lui tout seul.

3L33TZ !

Le geek n’est pas un pirate. Le geek est simplement le maître du monde. Il est chez lui partout (du moment qu’il a son ordinateur), ses préoccupations sont d’un autre ordre que celles du commun des mortels.

(Exemple type de préoccupations qui l’empêchent de dormir — j’ai moi-même passé quelques nuits blanches là-dessus : "est-ce que si je recompile mon kernel patché -mm, avec un gcc compilé en 64 bits, je peux y mettre un flag -03 plutôt qu’un flag -02 pour gagner en optimisation tickless ?")

Tel est le geek.

Cet être hors du commun, qui préfigure sans nul doute l’avenir de l’humanité, a fondé sa propre civilisation, notamment du fait de l’avènement du réseau — car le geek n’a pas attendu la Livebox pour éclore et s’épanouir, le geek date de l’invention d’ARPANET.

(Votre serviteur est un geek de la quatrième génération.)

La culture geek a donc eu des décennies pour s’enrichir, s’approfondir, se transmettre. C’est devenu l’une de ces foisonnantes civilisations immémoriales, avec sa cosmogonie, ses mythes, sa philosophie et sa transcendance.


Quelques notions de base :

Le geek parle une langue vaguement issue (il y a quelques générations) de l’anglais, extrêment malmenée : on parle d’Engrish.

Un exemple : la conjugaison du verbe être.

Ne dites pas

I am
You are
He is

Mais dites

Me is
You r
Hes

L’argot d’internet n’est que de très loin apparenté à l’argot américain, il y a de plus des dialectes différents suivant la répartition informatique des geeks.

La langue geek est l’un des rares cas de langue davantage écrite que parlée. Elle s’écrit vite, avec beaucoup de fautes, dans un style proche du texto. Mais attention, du texto... en anglais : ainsi RU signifie are you, "es-tu".

Certains phonèmes sont complètement détournés. Les E sont remplacés par des A, le "th" est remplacé par un D, le "ght" en fin de mot par "te", les "o" par des "u", et ainsi de suite. Ainsi, au lieu de dire The ("le" ou "la"), on se contentera de Da.


L’orthographe utilisée est étonamment codifiée. Le vrai geek, ainsi, n’utilise jamais de code HTML dans ses e-mails. J’entends par là, aucun texte en gras, ni en couleurs, ni centré, ni rien. Simplement du pur texte, aussi appelé "plain text" (vous le verrez si j’ai l’occasion de vous envoyer un mail).

Ce qui n’interdit ni l’expressivité ni la créativité :

- pour suggérer des italiques, on _encadre_ le mot par des barres horizontales (nommées underscores)

- ou par des *étoiles*

- ou par des /obliques/ (aussi appelées slash)

- TOUT EN MAJUSCULES signifie "je crie" (uppercase1)

- Premières Lettres En Majuscules (title case) caractérise les titres, les énoncés un peu pompeux

- MotsAttachésEtCommençantParDesMajuscules (camelcase2) un peu maniéré, intello — notez que le nom de la GeekZone est en camelcase)

- minuscules ou minusculeMajuscule (variante du camelcase, parfois improprement appelée mixed case) caractérise les programmeurs ; en effet il n’y a que sous Windows que les majuscules et minuscules soient indifférenciées. Sous tous les systèmes dignes de ce nom, on a tendance à éviter les majuscules, particulièrement au début des noms de fichiers.

- mAjUSCulEs nIMpOrte Où (mixed case ou random case) : pour se la péter.

- D3s Ch1FfR35 3t D35 L377r35 (des chiffres et de lettres) : pour se la péter encore plus.

Je signale enfin une dernière particularité de l’orthographe geek : Vous savez peut-être que les ordinateurs font leurs calculs en binaire, ou base deux (c’est-à-dire avec des 0 et des 1), mais vous ignorez peut-être que ces calculs sont envoyés au processeur dans une autre base, la base 16, dite "hexadécimale".

Comment se servir de 16 chiffres alors que nous n’en connaissons que 10 ? Il suffit d’ajouter des lettres, ainsi l’on comptera

0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, A, B, C, D, E, F

... ce qui fait bien seize chiffres au total !

Les geeks sont toujours ravis de pouvoir parler en hexadécimal ; c’est un peu comme quand, à l’école, on s’amuse à écrire 37738 sur sa calculette, pour qu’en la retournant ça donne "BELLE". (oui, car tous les écoliers sont potentiellement de vrais geeks !)

En hexadecimal, on peut ainsi faire des mots anglais comme BEEF ( le boeuf), CAFE (le café), DEAD (mort), voire F00D (la nourriture), etc. Si vous passez votre souris sur le logo de la GeekZone, vous en verrez un exemple.


Les abréviations sont extrêment utilisées. Dans le dialecte geek français, on mélangera des abréviations françaises3 et américaines :

- LOL, laughing out loud signifie "laissez-moi rire"

- MDR signifie bien sûr "mort de rire"

- N00B, de newbie signifie "petit nouveau"

- STFU, shut the fuck up, signifie "ta gueule" (à employer avec le précédent)

- ASAP, as soon as possible, signifie "au plus vite"

- FYI, for your information signifie "pour ta gouverne"

- AFAIK, as far as I know signifie "pour autant que je sache"

- IIRC, if I remember correctly signifie "si je me souviens bien"

- RTFM, read the fucking manual signifie "lis ce putain de mode d’emploi" (partiulièrement utile quand vous êtes chargé de répondre aux utilisateurs de votre logiciel)

Une liste complète ici, et moins complète mais en français ici.

Attention, je les présente ici en capitales, mais elles sont utilisées en minuscules la plupart du temps.

De plus, ces sigles sont employés depuis peu à l’oral, vous en trouverez beaucoup dans les dialogues des séries américaines.


Comme on l’a vu, la culture geek est largement dominée par l’Amérique (mais quel domaine ne l’est pas aujourd’hui ?). Il faut dire que les Français, sur ce plan-là, se sont distingués par leur inaptitude à s’adapter. En effet, c’est dès qu’un mot ou une notion nouvelle apparaît qu’il faut réagir, comme le font très bien les Québecois : par exemple, dès l’apparition du courrier électronique, ils ont inventé le terme courriel, qu’ils emploient encore aujourd’hui — là où le législateur français a mis vingt ans à se réveiller, pour préconiser un pitoyable "mel" absolument ridicule4.

La culture geek, disais-je, est marquée par l’Amérique, laquelle, c’est peu de le dire, se soucie autant du reste du monde que d’une vieille chaussette. Dans ce cadre, les communications informatiques en plain text ont d’abord été conçues au moyen d’un codage appelé ASCII... qui ne permet aucun caractère accentué ! Il a fallu des décennies (et c’est encore problématique à l’heure actuelle, notamment avec des systèmes préhistoriques tels que Windows Vista) pour parvenir à l’élaboration de standards autorisant les accents, les signes diacritiques, les idéogrammes et autres hiéroglyphes.

Cependant, le terme ASCII est resté chez les geeks, notamment dans l’expression "art ASCII", qui consiste à se servir du plain text, dans des polices dites "mono", pour élaborer de véritables dessins !

 _,-=._              /|_/|
 `-.}   `=._,.-=-._.,  @ @._,
    `._ _,-.   )      _,.-'
       `    G.m-"^m`m'

Quelques références :

- le geekCode préhistorique (1996)

- le site des copines de geek (n’est plus à jour depuis plusieurs années, lesdites copines s’étant barrées)

- pour les purs et durs (attention ce n’est pas un site pour les enfants), le tRoU dU cULz hiDEoUt

- un exemple très touchant de culture geek : les lolcats, les "chats qui font rire". Ce sont des photos, accompagnées d’une légende souvent cryptique, représentant des chats dans une attitude amusante. Les geeks en sont friands.

- enfin les séries télévisées The IT crowd, The big bang Theory, ou encore Chuck


[1En bon français, "haut de casse ; en effet à l’époque de l’imprimerie à caractères mobiles les capitales étaient traditionnellement placées dans les cases les plus hautes du casier (la casse).

[2Les majuscules faisant comme les bosses d’un chameau. C’est aussi la syntaxe employée dans les Wikis.

[3Elles sont assez équivalentes avec les abréviations SMS, aussi ne les développerai-je pas ici.

[4Lorsque l’on tombe — il y en a quand même quelques uns en France — sur des gens intelligents, cela donne d’admirables réussites, telles que le mot "ordinateur" ou l’adjectif "numérique", complètement intégrés à notre langue et parfaitement pertinents.

Messages

  • A noter que le geek peut avoir des enfants, qui eux-mêmes deviendront geeks. D’ailleurs si chaque geek a 2 enfants, cela signifie qu’à chaque génération on double la population. On peut donc affirmer que la colonisation a commencé.

    • Intéressant...

      C’est pour quand le deuxième ?

      =)

    • lmao
      on vois que les avis Divergent ...
      "Lol" et "Mdr", ne sont pas des expressions du geek, sa fait carrément hyper Kiikoolol quoi
      et depuis quand l’Engrish est il " La langue du geeck " ? x_Ô la plus part des geek ont un penchant pour le Japon, c’est pas faux, et on comprend pourquoi :p
      mais vive le bon vieux Anglais quoi, et il faut le dire l’Engrish c’est moche u_u’
      Sur quoi, il ne faut pas trop généraliser les chose, car tout les geek ne se ressemblent pas, mais ton article est proche de ceux de Nioutaik, assé marrant x)
      sinon le reste est pas mal.

      en passant z3n0 ftw ! ( destiné a certaine personne qui se reconnaitrons ;p )

    • Merci pour la mise à jour, je ne connaissais pas l’acronyme LMAO :)

      Quand je parle d’Engrish, je pense surtout à toutes les misères qu’on fait subir à la langue anglaise (Lolcats etc).

      Et merci pour le lien vers Nioutaik, dont je n’avais pas entendu parler et qui me paraît effectivement avoir toute sa place ici !

    • N’importe quoi ta définition du Geek.
      Je pense que tu confonds les abrutis qui parlent en SMS sur le net, et les geeks !

      Je te donne ma définition qui je pense est un peu mieu rédigé meme si je ne suis pas fort en orthographe.

      http://lucifer.bragon.info/index.php?2008/03/19/12/29/07-the-ultimate-geek-definition

      Voir en ligne : Un geek ça n’est pas ça !

    • Un geek est un déchet de la société, rien de plus.
      Un geek n’existe pas... dehors(voir le net).
      Un geek est frustré (voir le net).
      Un geek tente de faire croire qu’il est cultivé, diplômé(voir tous les forums de geek).

      Mais le geek, il n’existe que dans deux endroits : une chaise et un asile.

    • Et ta mère, elle apprend à nager pour faire le trottoir à Venise ?

  • suck my geek !

  • Si vous voulez devenir un geek il faut s’y connaître en nouvelle technologie je vous conseille donc ce site http://justgeek.jimdo.com/ en plus vous avez des tutos pour modifier son PC ou MAC. Vous voulez intégré une communauté geek ? Pas de problème se site à un forum où vous pourrez parler à d’autre geeks !

    Voir en ligne : Un petit site pour vous aider

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous n'êtes pas un robot ? Alors veuillez répondre à cette question essentielle :
Quelle est la moitié du mot «toto» ? 

Ajouter un document